Cela fait un moment que l’idée nous démangeait les doigts, de mettre sur papier ce qu’est le “rasage traditionnel” pour nous.

Après réflexion, quatre mots clés nous sont venus à l’esprit.

La mode, la passion, la peau et le coût.

C’est sous forme de billets que nous partageons avec vous notre vision sur le sujet.

Commençons par l’aspect “mode”.

Bonne lecture

L’équipe Dandy Rebelz

Barbe

Un des facteurs les plus importants du cliché est la barbe. Depuis 2012 la demande en accessoires de rasage du type shavette a augmenté en flèche.

La barbe du style “Hagrid” ou “bûcheron” a fait place aux barbes avec des lignes tracées, joues et cou nettoyés. Des produits du type huile et gel de rasage ont eux aussi profité de cet élan.

Les hommes ont pris goût à prendre soin de leur pilosité faciale, ce qui a ouvert les yeux sur bien d’autres aspects que nous traiterons dans les articles suivants.

Produits artisanaux

Un autre courant ayant influencé le retour au rasage traditionnel est l’intérêt pour les produits artisanaux.

Que ce soit au niveau cosmétique ou accessoire, il n’y a pas un coin du globe qui n’a pas vu éclore des échoppes ou ateliers produisant des aftershaves, savons et crèmes de rasage.

Ceci au point de faire peur aux grands groupes de la cosmétique. Les nouvelles législations censées protéger le consommateur en sont la preuve.

D’un côté on peut comprendre cette prise de décision car on ne peut pas mettre n’importe quoi dans un produit cosmétique, mais de l’autre côté on doit avouer qu’en 5 ans nous avons été bluffés par la qualité des produits que ces artisans mettent sur le marché…”Money talks”.

Prendre le temps

Quand on demande aux habitués du rasage traditionnel qu’est-ce qui leur plait dans le rasage traditionnel, on entend souvent la même réplique: “j’aime prendre du temps pour moi”.

L’accélération de notre quotidien avec l’information en continue et en permanence, les réseaux sociaux et tout le stress que ceci engendre a ouvert les yeux à une partie de la population.

Cette prise de conscience a un effet bénéfique sur la qualité du rasage, nous allons l’aborder dans le billet “dermatologie”.

Conscience écologique

L’écologie est un facteur important dans le rasage traditionnel. Sans vraiment s’en rendre compte, on diminue drastiquement le volume des déchets en passant du rasage moderne au rasage traditionnel.

Certes les utilisateurs de la tondeuse électrique vont rétorquer que leur rasoir ne produit pas de déchets, mais l’accu de la tondeuse ne va se volatiliser lorsqu’il aura rendu l’âme.

Mais revenons à l’essentiel, il est facile de trouver du matériel de rasage tout en ayant une conscience écologique.

Le rasoir de sécurité, le coupe-choux et le blaireau sont des outils qui, bien entretenus, peuvent faire partis du patrimoine.

Les produits cosmétiques artisanaux sont économiques et sont pour la plupart emballés dans des matières recyclables.

Ce qui est bien pour l’utilisateur, est bon pour la planète.

Le vintage

Le seul point qu’on pourrait considérer comme une mode au sens péjoratif est le “vintage”.

Adjectif utilisé à tort et à travers par le milieu de la publicité et de la mode, c’est devenu presque “repoussant” de l’utiliser.

Rien que d’entendre “ah mais c’est vintage”, ça nous retourne l’estomac.

Mais, il y’a toujours un mais, qui dit vintage dit aussi tradition sans vraiment s’en rendre compte.

Ce qui est vieux est lié à un savoir-faire et souvent à des matières nobles (bois, cuir, etc).

Quoi de plus beau, à nos yeux, que de tenir dans ses mains un coupe-choux datant du siècle passé. Sans parler de la sensation quand on se rase avec.

C’est ce petit plaisir qui plait dans le vintage et non pas le côté vendeur parce que c’était tendance à une époque.

Conclusion

Pour certains c’est une mode pour d’autres c’est un mode de vie.

Dans le prochain billet, nous allons aborder le côté “passion” du rasage traditionnel.

D’ici là, n’oubliez pas de prendre du temps pour vous.

Billet suivant:

Share This
%d blogueurs aiment cette page :